La justice a deux vitesses

L'institution est persuadée qu'elle ne se trompe jamais.
La comparaison d'ADN est utilisée 3.700 fois par un juge déterminé dans l'affaire de Caroline Dickinson ; le même outil, sûr et efficace, est écarté par la Cour de révision dans l'affaire Omar Raddad.

Vidéo précédente Retour Vidéo suivante

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Logo Cedif

Créateur et administrateur / Responsable éditorial : Boris Tanusheff

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×