Journée européenne de la justice civile /tract de l'ANVEDJ/

Le tandem "justice-police"La Commission européenne et le Conseil de l'Europe sur une idée du Commissaire européen A. Vitorino ont créé la J.E.J.C. en 2003

Contrairement aux affirmations et aux idées reçues, la justice n'est plus ce Service mis à la disposition des citoyens pour régler leurs différends et faire valoir leurs droits.

La Justice aujourd'hui s'efface derrière un système judiciaire qui s'est perverti et dans lequel certains professionnels infligent avec despotisme, cynisme et arrogance l'injustice au nom de la justice.

Face à ces Dieux de l'Olympe, irresponsables, inviolables, inamovibles le justiciable est impuissant.

Pour les usagers de la justice, cette journée est une opportunité pour informer, dénoncer et sensibiliser l'opinion publique et les citoyens sur les perversions de ce système, ses procédures compliquées, sa lenteur, ses verrous, son corporatisme synonyme de complicité, son privilège d'irresponsabilité synonyme d'arbitraire le tout servant de socle au despotisme.

La Justice est devenue une machine à broyer, qui se nourrit de victimes inoffensives et dysfonctionne au profit d'influents coupables. 

Le système judiciaire exploite l'ignorance des citoyens en matière juridique, abuse de leur faiblesse économique et financière, exploite leur vulnérabilité individuelle et les soumets aux épreuves du temps en allongeant les délais de procédures. Ce système est servi par des techniciens qui sous prétexte de compétence séquestrent l'accès au Droit.

Quelques-unes des revendications citoyennes : En finir avec le régime de faveur des Juges et auxiliaires de justice

1erconstat : L’ANVEDJ, (Association Nationale des Victimes des Erreurs et Dysfonctionnements Judiciaires / www.anvedi.org) constate et dénonce les carences et fautes des acteurs privés et publics dans les procédures judiciaires, avec souvent des conséquences très graves pour les justiciables en toutes matières.(familiale, professionnelle, patrimoniale,...).

OR, un juge ne peut pas être assigné au civil pour mise en cause de sa responsabilité civile professionnelle même pour faute lourde ou manœuvre frauduleuse.

ET de nombreux justiciables dénoncent l'absence de procès équitable quand ils sont opposés à des avocats, des avoués, des huissiers, des tuteurs, des liquidateurs, des mandataires, et des experts de toutes sortes.

1ère proposition : Rétablir la responsabilité civile professionnelle des juges pour faute lourde. 

Et comme « on ne peut pas être juge et partie » et que la justice est rendue « Au nom du peuple français » magistrats et auxiliaires de justice seront jugés par des Chambres de 5 citoyens tirés au sort comme les jurés d'assises.

2ème constat : Depuis plus de 2O ans malgré l’alternance droite gauche la situation perdure.

2ème proposition : Instaurer en France le référendum d'initiative citoyenne — souhaité par 82 à 88% des Français - qui permettrait aux citoyens d'abroger tout ou partie d'une loi ou d'en proposer de nouvelles.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Jean-Claude GODET 30/07/2011

Le système judiciaire français étant intouchable,ne
pensez-vous pas qu'il faudrait agir au niveau de l'
union européenne dans le cas où celle-ci ne serait pas
gangrenée.
Nôtre système judiciaire est infesté par les plus
grands voyous d'Europe.

2. CEDIF 31/07/2011

Vous pensez à épuiser systématiquement les recours en France pour intenter une action auprès de la CEDH ?
Cela devient malheureusement une question de moyens et concrétise donc l'inégalité de fait entre les justiciables.

3. SOS Parents Abusés 01/08/2011

Plusieurs parents sont passé directement de la cour d'appel et la cour européen, en expliquant leur manque moyen financier et leur dossier a été accepté.

4. jacques goguy 21/07/2014

Association Nationale des Victimes des Erreurs et Dysfonctionnements judiciaires.
Jacques Goguy délégué ANVEDJ 79.
Juriste bénévole, contre les administrations criminelles d’État.
2, rue de Fief de la Croix
79 330 St-Varent. Tél. 05 49 67 68 03.
St-Varent, le 15 juillet 2014
Madame Taubira Ministre de la Justice
De l'Organisation Criminelle d’État.
13, place Vendôme
75 042 Paris Cedex 01

Objet : Je demande à être indemnisé
des crimes des magistrats de Poitiers, Niort, Bressuire, ces individus sont impliqués dans la plus importante escroquerie en bande organisée.
Pièces jointes : plaintes, contre la juge Cormery.
Les sommes retenues à ma caisse de retraite en faveur de Suire et Guillot des criminels en liberté.
Lettre adressée au procureur de Niort en date du 2 mai 2014 aucune réponse ?
Attestation d'un crime caché en suicide, l'épouse de Jean-françois Suire.
Lettre adressée au député Gilbert Collard
Lettre adressée au Conseil Supérieur de la Magistrature.
Lettre en recommandé avec avis de réception.

Madame la ministre,

Les contribuables versent des salaires à une administration qui ne sert strictement à rien, vous n'avez aucun pouvoir sur les dérives criminelles des magistrats, sous le couvert de la séparation des pouvoirs ; c'est une aberration, cela veut dire que si des juges commettant des crimes, l'État se lave les mains ?

Je suis victime d'un crime d'État, commis par d'anciens policiers, Suire, ancien contrôleur général de la police, qui a pour complice Guillot, flic expulsé de la police, des criminels qui ont utilisé des drogues pour me voler, cette escroquerie a détruit notre industrie ; vous êtes donc responsable des conséquences catastrophiques de ce brigandage.

Pour prouver que ces créatures diaboliques utilisent des drogues pour manipuler leurs victimes, je joins à cette lettre un témoignage qui prouve que je dis la vérité, le fils de Suire Jean-François commissaire divisionnaire à Paris a utilisé ces produits pour détruire sa femme, la justice est pure à la manière de Pilate qui s'est lavé les mains "' en disant "' je suis innocent du sang de cet homme. À vous de voir " pour ce cas de figure vous ne pouvez imiter Pilate.

Les magistrats à Poitiers, Niort, Bressuire sont complices de ces voyous, pour cette raison ces bandits sont en liberté, ces juges sont des traîtres à la patrie ; je suis scandalisé par l'absurdité de la hiérarchie judiciaire, par ses cheminements réglementaires, son incompétence à régler des problèmes les plus élémentaires, d'une simplicité enfantine, par des lois, décrets qui font obstacle aux droits des citoyens.

Ce sont des frères corrompus ; dès qu'il y a du pognon à prendre, on n’en a plus rien à foutre de la justice! (Ce n'est plus le droit qui prime, c'est l'argent, au mépris des victimes) Je maudis tous ces attraits et prestiges, dans ces tristes demeures, son enseigne le fléau dévastateur, qui voile la vérité d'éclat et de mensonges. Maudite soit sa splendeur des vaines apparences qui assiègent nos sens. Maudites sont ces entreprises audacieuses, de ses jouissances oisives.

Ces drôles, de plats coquins qui se réjouissent dans cette société corrompue jusqu’à l’os, nous sommes dans l'Égypte antique ; les victimes vont traverser la mer Rouge symbolique pour la terre promise, les charlatans détruits, ouf ! le paradis est en vue.

Mon âme a été le jouet de ces vautours, ils ont dévoré ma vie. Assujetti dans ces palais d'impostures. ( Les mauvaises compagnies ruinent les habitudes utiles.) le voile magique de leur jugement est impénétrable, le bavardage d'impie sans chaleur une imposture pour les victimes, c'est une insulte aux droits des citoyens !

Le monde, s'est encanaillé de tous les vices sous ce gouvernement luciférien, l' esprit de la magistrature s'est hasardé chez les frères, et sont devenus de fervents adeptes, ils se rassasient de l'or pâle, qui s'écoule des mains comme le vif argent, le fruit de la scélératesse.

Dix fois condamnées par ces malfaiteurs déguisés en curés, nous sommes en fin de règne de cette organisation satanique, ces fils de l'enfer sont identifiés par la bête sauvage de la Révélation chapitre XVII versé 3 à 18, les lauriers sanglants de leur ardente ivresse, avec toutes les œuvres de puissance de Satan, le mensonge, les tromperies de l'injustice, pour ceux qui périssent, en rétribution, parce qu'ils n'ont pas accepté l'amour de la vérité pour être sauvés.

De sorte que Dieu laisse aller vers eux une opération d'égarement, pour qu'ils se mettent à croire au mensonge, afin qu'ils soient tous jugés parce qu'ils n'ont pas cru à la vérité, mais ont pris plaisir à l'injustice. Ceux-là subiront la punition judiciaire d'une destruction éternelle de devant le Seigneur et de devant la gloire de sa force

Les magistrats violent l'engagement de rendre la justice en toute impartialité, par la passion ardente de soutenir des criminels ; le vieux levain a fait place à l'ivraie, des vagues agitées vont détruire le temple, par le courroux de Dieu contre cette l'infamie.

Vous indemnisez les mineurs de la grève de 1948, commencez par indemniser les victimes de votre administration, c'est vrai, c'est plus facile d'indemniser les morts que les vivants.

Madame, vous ne me rendez pas justice, vous serez aussi coupable de cette infamie, vous bénéficiez donc de l'ardente colère de la justice Divine, pour une destruction éternelle.

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie de croire, Madame la Ministre, à l'assurance de mes sentiments distingués.

Jacques Goguy

Ajouter un commentaire

 

Logo Cedif

Créateur et administrateur / Responsable éditorial : Boris Tanusheff

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×