Un enfant enlevé par les services sociaux témoigne /vidéo/

Social servicesAvant-propos : " Voilà, j’ai décidé de réaliser cette vidéo pour parler avant tout des placements en foyer qui détruit beaucoup de personnes. Ca nous a pas détruit seulement nous. J’ai décidé de faire cette vidéo en l’honneur de mon petit frère et de ma petite soeur qui y sont encore aujourd’hui.

Le 21 février 2010, on a eu la décision de la justice. On a été placé en foyer. C’est là qu’a débuté l’enfer. On était super attaché à notre mère et ils nous ont séparé d’elle, comme ça. Ca nous a fait un grand vide. Je me souviens le matin, je me réveillais, je regardais le plafond… je me disais, non ce n’est pas chez moi. Le premier soir où j’ai été là bas, je suis arrivé dans ma chambre. Une fille est venue me parler, me demander si ça allait. En me voyant rentrer, ils ont tout de suite remarqué qu’il y avait un souci. J’ai appelé ma mère, je lui ai dit c’est un cauchemar. Je ne pensais pas que ça allait être si dur. J’avais 13 ans. Je ne pensais pas que ça allait être aussi dur.

Le soir, j’ai demandé à l’éducatrice de me ramener devant ma petite sœur, 8 ans [5 ans à l'époque], qui a été placée, parce qu’on était 3 [dans ce foyer]. Ma grande sœur a été placée dans un autre foyer. Elle est partie directement en fugue. Elle avait déjà 16 ans. Mon petit frère 14 ans [11 ans à l'époque]… moi et ma petite sœur. J’ai demandé à la voir le soir. Je l’ai vu, elle dormait. Je crois que cette image me restera gravée. Ca se remarquait qu’elle était triste. Je pouvais sentir qu’elle n’était pas bien. Les jours ont passé, les mois ont passé… C’était de pire en pire. Ma mère n’y arrivait plus. Elle se laissait aller. On n’était pas bien. Elle était plus que tout au monde pour nous. On a tous été séparé...

Après c’est devenu un vrai calvaire. Pendant 3 ans, j’ai souffert. Et puis un jour, j’ai décidé de m’en aller. Je suis partie. J’ai fugué 7 mois. Puis, ils m’ont relâché. Cela fait à peu près 5 mois que je suis dehors. J’ai été traumatisé par ça. La justice nous dit : ne prenez pas ça comme une punition. Mais en même temps, on peut le prendre pour quoi ? Pour une aide ? Non ! On a juste été séparé. Alors oui, on l’a pris comme une punition.

Ma petite sœur y est encore. Mon petit frère aussi. Ils souffrent encore tous les deux. Mon petit frère n’arrivait pas à pleurer, à montrer ses souffrances. Mais depuis qu’il est là bas, il y arrive. Il pleure tous les soirs. Il appelle ma mère, en pleurant : "Maman, je veux rentrer". Quand j’entends ça, ça me tue. J’essaye de ne pas montrer à ma famille que je suis mal. J’essaye de faire comme si je ne ressens rien pour mes frères et sœurs. Comme si je m’en fous un peu. Mais tous les soirs, quand je suis seule, c’est là que le manque revient… De plus voir ma petite sœur, de ne pas pouvoir la toucher. De ne pas pouvoir lui dire que je l’aime. C’est juste affreux, ce qu’ils ont fait.

Alors je soutiens, toutes ces familles qui ont été séparées aussi. Tous ces cœurs qui ont été brisés. Ces enfants qui sont loin de chez leur mère. Parce qu’un enfant a besoin de sa mère pour grandir, de sa famille… Pas des inconnus comme ça ! Non… Il y a aussi un épisode, où les éducateurs tapent les enfants ! Ca c’est pareil. Je me suis fais tapé par un éducateur, avec des amies à moi. On s’est fait tapé, on l’a dit. On n’a pas été cru. On s’est limite fait insulté par le Directeur du foyer, parce qu’ils nous ont traité de menteuses. Alors que tout ça s’était vrai. Et ma petite sœur, elle rentre avec des bleus, on ne sait pas d’où ça vient, elle dit rien. C’est pour ça que je dis : la justice, elle est pourrie. Depuis ça, elle n’est plus rien. Ca sert à quoi de placer un enfant en foyer ? Un enfant qui en a besoin, il est dehors ! Il ne le place pas, il le laisse crever. Des enfants qui sont bien avec leur parent : ceux-là, ils sont enlevés, ils sont arrachés à leurs parents. Je trouve que c’est juste abusé. Voilà, j’ai fait cette vidéo pour qu’enfin des personnes réagissent… "

 

 

La mesure d’urgence : un acte criminel

 

Dans le fonctionnement des services sociaux, il existe une méthode ô combien destructrice pour l’enfant : la mesure d’urgence. Totalement insupportable pour les parents et souvent irréversible dans l’évolution psychologique d’un enfant.

Les services sociaux mettent en avant la notion de danger et l’intérêt de l’enfant pour justifier cette mesure et permettre l’assistance, laquelle contient en germe le plus grand défaut de l’ASE : l’exclusion.

Le procédé qui consiste, avec ou sans appel à la force publique, à retirer un enfant à la sortie de l’école ou après une réunion ASE – parents sans que cet enfant ne soit préparé, est, disons le tout net, une pratique criminelle qu’on ne peut se permettre que si l’on est sûr d’éviter par là un danger plus grave encore. (...)

La conclusion appartient à Jenny Aubry, psychanalyste de l’enfance abandonnée : " aucune rupture définitive n’est acceptable, même à l’âge de l’adolescence lorsqu’elle est imposée par des tiers et que ces motifs ne sont pas compréhensibles pour l’enfant ". (Eric Dolla, section CEDIF Alpes Maritimes)

 

  A propos des Se(r)vices Sociaux (SS)

  • FRANCE : Aide Sociale à l’Enfance (ASE) / ex. DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales) rebaptisé ASE après l‘affaire du Coral - La directin, avait désigné le Coral comme un de ces "lieux de vie" vers lesquels elle a pu orienter un public de pré-délinquants, d’autistes, de trisomiques et d’handicapés mentaux légers dont aurait abusés sexuellement de nombreuses personnalités issues du monde politique, artistique, judiciaire et journalistique./
  • CANADA  : Direction de la Protection de la Jeunesse (DPJ) /Quebec/
  • SUISSE : Service de Protection de la Jeunesse (SPJ)
  • BELGIQUE : Aide à la Jeunesse (AJ)

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (9)

1. Epain gwladys (site web) 21/03/2015

Bonjour je suis une victime de l'ase de Bressuire.ma fille à été enlevée par la l'ASE de Bressuire . lorsque j'étais à la maternité de Bressuire des personnes de la PMI sont venus me voir et ont pu constater que j'étais seule, malade et désargentée. Je me rappelle d'une personne qui s' appelle madame P. (puericultrice) J'allais tellement mal que j'ai fait confiance. Le père de ma fille ne voulait pas reconnaitre l'enfant d'ailleurs il voulait que j'avorte .La pmi de Bressuire à insisté pour que j'intègre le SAME de Niort (79) et ce contre mon gré. J' allais tellement mal que je n'ai pas pu m'y opposer, et c 'est là que mon enfer à commencé. J'ai intégré le same de Niort le 5 octobre 2011 j'ai rencontre Mme () (éducatrice) Cette personne avec la complicité de Madame () et de Monsieur () m'ont harcelé et calomnié, je les accuse également de parjure. J' accuse également Madame () Chef de bureau de l'ASE de Bressuire de me harceler et d'être une menteuse et une parjure .Depuis le début ma fille est placé en famille d' accueil et j'ai le droit à 8h de visite par mois 4h à mon domicile et 4h dans les locaux de l' ASE . Les raisons du placement je cite" mademoiselle èpain est immature et incapable de prendre en charge son enfant" je me répete à l'époque j'étais faible , isolée ,le père de ma fille quittait notre foyer .Je souffrai du désamour de mon compagnon (le pére) mais aussi parce que j'étais malade et parce que les gens de l'ASE me volait ma fille .De 2012 à septembre 2014 seule 1 visite sur quatre était honorée par l'ase . Motif,ou il n'ya pas de tisf , ou les locaux de l'ase ne pouvaient pas être liberés, ou pas d'éducateur , ou madame () (assistante familialle ) ne pouvait se liberer.En mars 2014 j'ai rencontré mon compagnon actuel , nous vivons ensemble depuis juillet 2014. A ce moment là je lui ai demandé de m'aider .Pas de chance pour l'ASE j'ai chopé le mauvais numéro en ce sens ou il m'aime et se bat avec moi.Depuis l'ASE de Bressuire s'énerve et devient de plus en plus violente.Mais au moins depuis que René-Sylvain intervient toutes les visites sont honorées. De leur point de vue mon compagnon est néfaste pour moi et il abuse de ma faiblesse .C'est étrange un homme qui vous aide gratuitement et qui abuse de vous ? mon compagnon ne savait rien de l'ASE donc il s'est informé, le cedif, le fil d'ariane, la cour des comptes, l'igas et bien sûr les gens de l'ASE de Bressuire. Je vous laisse imaginer ce qu'a pu ressentir cet homme qui a toujours voté à gauche et qui croyait que le métier d'éducateur est le plus beau métier du monde. Il s'en ai remis ne vous inquiétez pas pour lui il est solide. Quant à moi je suis consciente de mes faiblesses culturelles alors je prend des cours de français et de math ,enfin je cesse de culpabiliser je m'endurcis et je n'ai plus peur de l'ASE. l'ASE s'en rend compte et pour me punir mardi dernier ils n'ont pas honorés la visite de ma fille à mon domicile ,j'ai été prevenu à 8h50 pour une visite à 9 heures .J'ai illico écrit au juge. Je me bat je ne lâche rien et mon amour viendra bientôt me rejoindre. Je confirme que comme il est dit sur ce site les SS ne reculent devant aucune ignominie pour faire du fric avec nos enfants . Le 18 les SS vont me lire les préconisations puisque l'échéance de placement arrive à son terme. Nous avons déjà été prévenus que ma fille ne me sera pas rendu. Malgré tout je vais leur en faire baver, je vais les faire bosser ça leur changera. A propos, je travaille depuis 13 ans dans la même entreprise (je suis ouvrière polyvalente) Ces gens se moquent de moi parce que je n'ai qu'un CAP. Certes je n'ai pas fait d'études mais moi au moins au moins je suis honnête. Mon compagnon les a prévenus au moindre faux pas il portera plainte pour diffamation, ils ont peur de lui car étant un ancien militant politique il connait toutes leurs magouilles, il a compris que tout ceci est fait pour entretenir une corporation. Il lui a fallu 47 ans pour arriver à ça (vaut mieux tard que jamais) il a comme excuse de n'avoir pas eu à faire à l'ASE. Nous travaillons , notre maison est propre et confortable , je n'ai jamais été considéré comme maltraitant , nous avons des casiers judiciaires vierges . Malgré tout ça ma fille ne me sera pas rendu c'est madame () chef de bureau de l'ase de Bressuire qui nous l'a dit le 06/03/ dernier .motif , je met en danger de mort ma fille!! Je peux prouver tout ce que je dis je m'apelle Gwladys Epain j'habite au 1 ter rue du martin pêcheur 79250 Nueil les Aubiers gwladys.epain@gmail.com mon compagnon qui intervient aussi sur ce site s'apelle René-Sylvain Suire. Ecrire c'est la seule façon de parler sans être interrompu. Merci à vous.

2. suire (site web) 23/03/2015

Bonjour à tous , amis du cedif pourquoi avoir censuré le commentaire de Gwladys , je veux dire pourquoi avoir retiré tout les noms propres , s'il vous plait expliquez moi .je vous remercie d'avance . René-sylvain Suire (compagon de Gwladys Epain)

3. Boris Tanusheff (site web) 23/03/2015

Parce qu'on est pénalement poursuivie pour diffamation si on accuse des gens reconnaissables par leurs noms sans qu'il y a une décision de justice dans ce sens.

4. suire (site web) 24/03/2015

Merci d'avoir pris soin de me répondre
Cordialement

5. ClairhENRI 24/03/2015

Parce qu'on est pénalement poursuivie pour diffamation si on accuse des gens reconnaissables par leurs noms sans qu'il y a une décision de justice dans ce sens
En savoir plus sur http://asso-cedif.e-monsite.com/pages/se-r-vices-sociaux/un-enfant-enleve-par-les-services-sociaux-temoigne.html#Ymp7VGTqMgff8rBA.99

J'ai balancé je verrais bien

je suis en aise il y a trop de pourriture

des actes impunies j' irai au pénale

Sans déconner là
il s'agit d'enfants abusés torturés et violés

6. les3singes 24/03/2015

Les services sociaux connaissent les failles du système judiciaire et les exploitent à leur propre convenance. Je suis outrée par ces abus de pouvoirs sur une question qui a tellement d’incidence sur la vie d’humains et d’enfants.
C’est grave, très grave.

Les services sociaux ont souvent des qualifications très relatives en matière de psychologie et de psychologie enfantine encore plus. Et pourtant la justice leur confie à eux seuls l’exécution d’une mesure d’assistance éducative pour 1 an…..

Confier le destin de quelques uns à une seule personne subjective, faillible, corruptible, est très dangereux nous le savons de par l’histoire.

Mais les intérêts financiers en jeu sont énormes et en France personne même de gauche ne pense remettre les choses à plat dans ce domaine , c’est dommage et triste car cela coûte beaucoup à la société.

Alors oui brisons le silence

l'union européen et les droits de l'homme ne valent rien

seul les sites comme le vôtre

peuvent faire

Ouvrir les yeux à certains parents où de gens de bonnes intentions

malheureusement la presse est interdite d'en parler
la désinformation bat son plein
pas de scandale /ne rien dire , d'ailleurs la presse est invitée à ne rien publier ni sur des journaux
ailleurs des les blogs sont censurés

on apprends à personne à faire la grimace pas plus aux 3 singes !


En savoir plus sur http://asso-cedif.e-monsite.com/pages/se-r-vices-sociaux/les-punitions-des-sevices-sociaux-a-l-enfance.html#OtClgjLuPYoEVLxK.99

7. Epain Gwladys (site web) 09/12/2015

à 12h30 tout à l'heure le centre de loisir de l'Absie (79) vient de me prévenir que l'assistante maternelle chez qui est placée ma fille a oubliée de venir la chercher ,lorsque j'ai dit au responsable d'apeler les gendarmes il a panniqué et m'a dit qu'il gererai directement le probleme avec l'ASE , bien sûre vaut mieux pas que cela se sache se serait un scandale de plus

8. aFFAIREDUTRoux 14/12/2015


L'ouvrage très documenté, "Les Cathares", ed. MSM, avec la collaboration de Julie ROUX-PERINO et le conseil historique d'Anne BRENON présente pages 13, 35, 53-54-55, gnostiques, bogomiles et cathares... avec "relents de gnosticisme" (sic) pour ces derniers page 53.

« Lettre ouverte à Jean-Paul II »... Les connaissances scientifiques qui, en cette aube du XXIème siècle, ont été rassemblées montrent que la religion des Cathares était en fait authentiquement et profondément chrétienne... Toulouse, le 26 janvier 1998 Les premiers signataires... Dominique Baudis, maire de Toulouse, député de Haute-Garonne Bertran de la Farge, président de la Flamme cathare... publié dans La Dépêche du Midi du samedi 21 février 1998 et en annexe de l’ouvrage «Raimon VI» par Bertran de la Farge... Voir: LA VOIE CATHARE - Aux Sources Du Christianisme Auteur(s) : Bertran La Farge (de) Éditeur : DIFFUSION ROSICRUCIENNE Collection : UNIVERSITE ROSE-CROIX INTERNATIONALE Genre : ESOTERISME

Le scénario du futur amorcé par les BD ésotéristes, Da Vinci code et Apocalypse sur ARTE, est un scénario gnostique, succédant aux Lumières et au rationalisme. Pour le dualisme dieu du bien/dieu du mal et un distinguo Lucifer/Satan http://onvousment.free.fr/antimacons.htm');return false;" rel="nofollow" title="Link">La lettre G du pentagramme est la troisième du Tarot... la puissance suprême... le dieu de la Gnose... http://www.google.com/search?hl=en&q=La+lettre+G+du+pentagramme+est+la+troisi%C3%A8me+du+Tarot...+la+puissance+supr%C3%AAme...+le+dieu+de+la+Gnose...&start=10&sa=N

Pour ARIES ("Satanisme et vampyrisme Le livre noir" page 49 ed GOLIAS octobre 2004) : "Ces mouvements satano-nazis... se font teutoniques en Alsace, cathares dans le sud-ouest, celtiques ou druidiques en Bretagne..."

L'ouvrage très documenté, "Les Cathares", ed. MSM, avec la collaboration de Julie ROUX-PERINO et le conseil historique d'Anne BRENON présente pages 13, 35, 53-54-55, gnostiques, bogomiles et cathares... avec "relents de gnosticisme" (sic) pour ces derniers page 53.

« Lettre ouverte à Jean-Paul II »... Les connaissances scientifiques qui, en cette aube du XXIème siècle, ont été rassemblées montrent que la religion des Cathares était en fait authentiquement et profondément chrétienne... Toulouse, le 26 janvier 1998 Les premiers signataires... Dominique Baudis, maire de Toulouse, député de Haute-Garonne Bertran de la Farge, président de la Flamme cathare... publié dans La Dépêche du Midi du samedi 21 février 1998 et en annexe de l’ouvrage «Raimon VI» par Bertran de la Farge... Voir: LA VOIE CATHARE - Aux Sources Du Christianisme Auteur(s) : Bertran La Farge (de) Éditeur : DIFFUSION ROSICRUCIENNE Collection : UNIVERSITE ROSE-CROIX INTERNATIONALE Genre : ESOTERISME

Le scénario du futur amorcé par les BD ésotéristes, Da Vinci code et Apocalypse sur ARTE, est un scénario gnostique, succédant aux Lumières et au rationalisme. Pour le dualisme dieu du bien/dieu du mal et un distinguo Lucifer/Satan http://onvousment.free.fr/antimacons.htm

9. ceri (site web) 25/12/2015

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/08/08/27802082.html

merci de faire circuler cette information attention danger

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/08/08/27802082.html
En savoir plus sur http://asso-cedif.e-monsite.com/pages/se-r-vices-sociaux/les-punitions-des-sevices-sociaux-a-l-enfance.html#TfJoUr34wGOtuFIm.99

Ajouter un commentaire

 

Logo Cedif

Créateur et administrateur / Responsable éditorial : Boris Tanusheff

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×