La mutation du pédophile en honorable citoyen

 
Attention aux coureurs ! Il y a les pédophiles qui racontent qu'ils sont devenus amnésiques et comme cela, tout devient simple, c'est que la réalité n'a été qu'une illusion, un rêve, une erreur.
 
Et tout le monde fait semblant de les croire, MEME PARFOIS LEURS VICTIMES.
 
Cette racaille se ramasse à la pelle dans les salles de rédaction, dans les établissements scolaires, dans les presbytères, dans les salons mondains, dans les rêves parties à coups de pétards subventionnés, dans les ministères et dans les caves des banlieues ...
 
L'inutile de Beauvau [Place Beauvau - l'adresse du Ministère de l'Intérieur] ferme les yeux, le haut-parleur Darkos, chargé de conditionner les analphabètes de l'Education Nationale [de 2007 à 2009], continue de faire l'initiateur béotien [inculte, indifférente à la connaissance] tout en jouant à l'initié innocent. Les autres baragouinent sur les Droits de l'Homme avec la main sur le coeur, à propos du racisme évidemment, à propos du 19 Mars indispensable [1796 : La proclamation de la liberté de la presse / 1937 : La reconnaissance de la capacité civile des femmes] et sur la criiiiiise. Tout le monde pédale dans l'Océan, tout le monde le sait. Tout le monde s'en fiche. Tant que le salaire continue de tomber.
 
A part quelques anarchistes céliniens [de Louis-Ferdinand Céline, nihiliste et narrateur de l’absurdité humaine] à part les abstentionnistes chroniques de plus en plus nombreux, les documentalistes amateurs qui n'ont jamais confondu Blanqui [Louis Auguste Blanqui, révolutionnaire et socialiste utopiste], Proudhon [Pierre-Joseph Proudhon, anarchiste il rende célèbre la formule "La propriété, c’est le vol" ] et Sorel [Georges Eugène Sorel, philosophe et sociologue, auteur de la théorie du syndicalisme révolutionnaire, le principal introducteur du marxisme en France] avec les tueurs staliniens et les oligophrènes de la contestation friquée, à part les cocus, battus pas contents, la persistance demeure comme une plaie variqueuse inguérissable de fréquenter encore les urnes.
 
Il en est même pour croire que c'est utile et que ce serait un "devoir". Ce serait bien le seul devoir qui leur resterait ! Quel humour ! Ces gens-là parlent de devoir électoral avec le même sérieux qu'un chanoine parlait du péché mortel pour une broutille d'enfant il y a 60 ans. Chacun a besoin de son Père Noël. Les électoralistes sont sincèrement convaincus que l'homme est bon. Que la petite boite où il amasse ses choix savants conserve des miracles bien supérieurs à ceux que réservaient l'onction du Saint-Chrème et du Sacre sous la voute de Reims... sous la bénédiction des anges et d'un Dieu qui n'est plus supportable désormais dans nos murs que s'il s'impose sous le nom d'Allah et du nom de son saint Prophète, que béni soit son nom ...
 
Ce n'est finalement pas la religion l'opium du peuple. La religion regarde l'infini, elle parle à la conscience et aux espérances que les douleurs des réalités certaines laissent dans le regard de ceux qui voient un horizon là où d'autres ne veulent voir qu'un mur. La conscience comme la mort et l'infini du ciel prédisposent aux paris les plus improbables. L'opium ce n'est pas de vendre une promesse d'éternité. L'opium c'est de faire miroiter le bonheur achevé sur cette terre à condition d'être potablement riches, en bonne santé, dans le bon pays, dans le bon régime, avec de beaux enfants aux destinées équivalentes. Venez tous ! Demain on rase gratis ! Héréditairement et les amis et voisins de la planète sont tous invités.
 
Le suffrage universel, c'est le bonheur universel, libre et obligatoire, laïc et universel, fraternel et totalitaire. Celui qui ne veut pas de ce bonheur sera exterminé au nom de la Paix entre les hommes.
 
Et puis il y a les pédophiles dealeurs et pourrisseurs officiels qui faisaient rigoler salement les bourgeois de service de chez P... et qui ne peuvent pas raconter qu'ils ont oublié. Manque de bol, il reste leurs enregistrements crapuleux. Alors ils prennent la noble attitude des moralisateurs gauchistes essayant d'expliquer que le cercle est un carré et que la Tour de Pise ne tombera pas du côté où elle penche.
 
Le pire de l'histoire ce n'est pas d'entendre ni de voir ce Monsieur Xy raconter l'immondice pédophile en se gaussant, le pire ce n'est pas de voir les invités de chez P... et P... lui-même s'esclaffer de rigolade à l'énoncé de ces ignominies, le pire c'est de découvrir que le suffrage universel des Européennes vient de faire de cet individu la vedette et le vainqueur de ces élections.
 
En effet, il fallait aller voter. Les "veauteurs" avaient raison. L'élection c'est comme le pus. Il faut un peu presser et ça gicle.
 
Vegaelnath / Marie-Neige Sardin : http://le-bourget.over-blog.com/article-32656679.html (Le blog de Marie Neige, les 32 ans d'une libraire au coeur du 93)
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La pédophilie actuelle – un héritage de mai 68

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (5)

1. SIRIEIX 18/01/2011

L'intellectualisation de la perversité, BEURK, allons vomir ! Heureusement une voix ou deux s'élèvent contre, à qui on coupe très vite la parole d'ailleurs, même P. Bonte acquiesce... ah ! ces hellénistes, qui se cachent derrière le paravent des gens cultivés en lettres savantes, mais ignorent tout des ravages qu'ils provoquent, leur égo est à l'échelle de leur immoralité, négation des autres, les enfants sont leurs cibles favorites, l'adulte étant tout puissant ils ne peuvent se défendre des assauts du pervers narcissique.

Les pédophiles confondent Amour et luxure...

Ce commentaire réagit à la vidéo.

2. Le PARTI des ENFANTS du MONDE (site web) 06/03/2011

Notre association a participé activement à la Marche blanche du 3 mars 2001 à Paris contre la pédophilie (3000 personnes).
Cette marche n'a pas eu autant de succès que celle qui avait eu lieu en Belgique juste après l'affaire Dutroux (300000 personnes). Cependant, une prise de conscience a eu lieu afin de réfréner ce marché de la perversité et des crimes sur enfants : cf. "Internet, le paradis des pédophiles" d'Homeyra Sellier, présidente d'Innocence en danger.
Depuis, bon nombre d'affaires sont venues émaillées l'actualité mais celles qui touchent aux notables (les plus sensibles) ont été soigneusement étouffées : cf. le film "Les ballets écarlates" de Jean-Pierre Mocky ou le témoignage édifiant des enfants du juge Pierre Roche.
Continuons de nous indigner contre ces atrocités que nous pouvons qualifier de crimes contre l'humanité.
Je ne comprends pas pourquoi Con Bandit est toujours là !
Michel Dudragne

3. anonyme 16/04/2011

il n'y a pas que "Con Bandit"
il y en a bien d'autres,
c'est bien pour ça que tous les jours des petites victimes sont en garde chez leurs bourreaux
les parents protecteurs sont devenus des "danger" pour leurs enfants, d'après la justice

4. paritolog 24/07/2011

il y en a un qui ferait mieux de se taire après qu'il se soit fait "bananer" comme un nigaud par un militant de l' "adoption hétérophobe", malgré notre mise en garde ... attention il y a des sous-marins ... et quand je dis "hétérophobe" c'est le même milieu que celui de Foucault, Hocquenghem et cet avocat gauchiste de provinve (les 3 pérorèrent sur France-culture en avril 1978 pour supprimer la notion de majorité sexuelle ...)

5. CEDIF 03/08/2011

Merci Paritolog, il y aurait à ce sujet bien des articles à consacrer. N'hésitez pas à nous en soumettre pour le CEDIF avec autorisation de publication.

Ajouter un commentaire

 

Logo Cedif

Créateur et administrateur / Responsable éditorial : Boris Tanusheff

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×