Créer un site internet

La ''fessée''

 

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (10)

1. Félicia Albertini 31/01/2011

Y'a une différence entre une petite fessée bien cherchée et la vraie maltraitance sadisant d’un enfant.
Ma grand -mère aurait dû être moult fois emprisonnée selon Olivier Maurel, or Dieu seul sait combien elle savait aimer et élever un enfant dans les valeurs perdues aujourd'hui grâce à ce genre de préconisateurs donneurs de leçons qui mélange tout dans son cerveau égaré.
La France fabrique des paumés à la chaîne, les SS se chargent de supprimer les valeurs familiales, toutes les excuses sont bonnes, j'aimerai voir ces gens dans leur famille dans toutes les situations, ces deshumanisateurs sociaux fouteurs de merde et donneurs de leçons, les pires parents ce sont eux, QUI ROMPENT LES LIENS FAMILIAUX AVEC DES VINDICTES ABERRANTES.


2. albertini 17/02/2012

... mantenand les enfants on droit porter pleintes contre les parents mdr ou on va .france franchement le pays ou on peut faire se quon veut et on nous dira cest bien .jespere que sa changera mai mois cest pas la france qui va eduquer mes enfant mais mois.courage felicia

3. Anonyme 01/03/2012

Heureusement que les enfants on le droit de porté plainte contre leur parents, c'est la moindre des choses. La France devras interdire la féssée tôt ou tard, j'ai subit tout les trouble (psychologiques et sexuels) de la féssée alors la féssée (et gifles et autres violences) ont des conséquences et oui ça peut tué.

4. Habiba 01/03/2012

à Anonyme:
vous savez à notre époque l'enfant n'a plus besoin de porter plainte, d'autres s'en chargent, même si l'enfant n'est ni maltraité ni violé, au moindre doute l'enfant est retiré à ses parents, c'est le principe de précaution.
un exemple concret: une personne nous avait raconté l'histoire de son fils sept ans, il passe une visite médicale malheureusement le lendemain après avoir pris un coup de ballon à la cuisse (un bleu) , et le médecin scolaire illico presto s'est empressé de faire un signalement, je passe les détails..enquête...
vous trouvez cela normal que la mère ait du batailler pour que lui soit rendu son fils pris injustement (elle l'a récupéré heureusement car l'enfant avait tout expliqué)
donc je ne penses pas que les services sociaux aient besoin de lois anti-fessées , pour retirer l'enfant à ses parents et le mettre en protection,
il est vrai que votre cas vous conduit à parler ainsi à cause de votre souffrance justifiée,
mais sachez que les déductions et analyses de Mme Félicia Albertini et Boris Tanusheff sont une réalité à ne pas négliger, cela ne veut pas dire qu'ils désirent que les enfants soient maltraités, au contraire l'amour et le respect pour les enfants est dans leurs paroles.

5. ano 24/11/2012

Je vous conseille de lire ces articles et les livres qui vont avec sur ce sujet délicat::

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-chatiments-corporels-et-la-49578
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-livre-oui-la-nature-humaine-est-81319
http://www.alice-miller.com/

6. Boris Tanusheff 24/11/2012

Et moi je vous conseille de ne pas confondre le châtiment corporel – le sujet principal de l’un de "vos" articles – avec la "fessée" - la ""violence" symbolisée" et symbolique de mon texte. Par contre – je n'ai rien à reprocher aux pluparts des commentaires qui suivent l'article :

Saint Sébastien : " (...) Le problème est que vous continuez à faire l’amalgame entre violence gratuite, ou maltraitance, et violence maitrisée si nécessaire. Les enfants qui se prennent des baffes "justifiées" ne deviennent nullement des bourreaux, corriger un môme qui a fait une grosse connerie, le sanctionner, c’est prévenir l’action d’une autorité extra parentale qui devra fixer les limites à l’enfant de manière judiciaire quand les parents n’auront pas été capable de maitriser leur progéniture. En gros c’est agir soit même pour prévenir l’action d’une autorité étatique.

Certains se croient tellement au pays des bisounours, qu’ils ne comprennent pas qu’on puisse avoir à remettre l’enfant à sa place. Il y a diverses manières de le faire, c’est clair, mais faire une loi sur le châtiment corporel signifierait aux parents désormais, si votre enfant ne vous obéis pas on peut utiliser le juge et la prison comme moyen de coercition... en corolaire si vous fessez votre enfant, ce dernier pourra aller se plaindre aux autorités compétentes ? Bah, je peux vous assurez que la délinquance juvénile va exploser.

Bref vous êtes les tenants d’une pensée erratique et dangereuse. Il exige déjà des lois pour punir la maltraitance, mais la maltraitance et le châtiment corporel n’ont rien à voir. Peut importe si on conteste la portée éducative du châtiment corporel, chaque parent doit garder la liberté d’élever son enfant de la manière qu’il estime juste , l’état n’a rien à faire dans cette histoire , ou alors on délègue à l’Etat l’acte d’éducation de manière systématique , ce qui est le propre des sociétés fascistes et totalitaires. "

Laurent : " (...) A propos de l’éducation nationale, il me semble que du temps ou les maitres avaient le droit de remettre les enfants en place et que les enfants en reprenaient une par derrière a la maison pour confirmer la sanction du maitre, c’était moins le bordel en classe. "

Foufouille : " Article qui prône l’enfant roi, on voit ce que ça donne. "

Bois-Guisbert : " Et si on parlait de ce tantalesque supplice qu’est la privation de dessert, suprême expression de la gestapique répression parentale, créant des boulimiques polytraumatisés obèses en veux-tu en voilà !!! "

Polimeris : " (...) Le fond de mon propos (qui n’est, je vous l’accorde, pas forcément frappant au premier coup d’œil) est la dangerosité extrême que représente le contrôle de l’éducation des enfants par l’Etat. Dans le monde de "1984" les enfants vivent en effet toujours chez leurs parents, mais leur éducation est entièrement prise en charge par l’Etat. Les parents ne possèdent plus le droit d’éduquer leurs enfants, et il est même dans l’ordre normal des choses que les enfants dénoncent les peccadilles des parents à l’Etat afin d’envoyer ces derniers en camps de rééducation. Rituel étrange qui marque le rentré de l’enfant dans le monde du citoyen de l’Etat (les parents en retirent une grande fierté). (...)

.........................................

7. Marie 13/08/2014

J ai appris a mes dépends que l on devez plus donner de fessées a son enfant…Mon fils adolescent arrogant par tout doucement vers la délinquance…avec l aide de son père il a écrit au juge directement et j ai été auditionné dans deux pays pour les memes faits le but du père était de me retirer l autorité parentale…Je suis tombée sur une femme policier…qui avait fait son enquête…Et j ai du lui dire pour me défendre que mon fils c était fait expulser de deux écoles en 3 Mois pour des faits graves ce que le père avait caché..et qu il avait volé une grosse somme a son père aussi…Et que le jour ou je lui ai donné la fessée..mon fils me menacé…Mon fils a été entendu…et il a avoué m avoir provoqué car son père voulait qu il se passe un incident en echange de cadeaux….Et que son père l avait incité pour se debarasser de moi…quand j ai été attendu par la police j avais deja était condamné par un tribunal étranger a ne pas voir mon fils pendant 3 Mois…On ne peut juger deux fois une personne pour les memes faits…La sanction n étant pas suffisante en france il avait pris un avocat(le meilleur en criminologie)et la policière après mon audition m a dit que le dossier serait classé.Mais NON, le procureur harcelé par l avocat a décidé de continuer….Mon fils au bout de 3 Mois a voulu me revoir comme avant…et encore une fois manipulation des juges et…J ai bien peur que les enfants deviennent des délinquants…et si on ne sévi pas on nous le reprochera un jour, ou meme notre enfant nous donneras une claque car ils ne connaitront pas les limites.Il y a un grand écart entre maltraité son enfant et lui donner une fessée car il le merise.Je sais maintenant que la fessée est interdite.Marie

8. Epain gwladys (site web) 29/03/2015

Quant aux SS je veux leur mettre des fessées ,voir des coup de pied au cul pour
Toutes leur idioties .Exemple ils me donnent RDV le samedi 18 avril hors c'est un samedi et ils ne travaillent pas le samedi!!! Lorsqu' ils viennent chez moi ils se garent sur le Trottoir pour faire descendre ma fille du véhicule et ils mettent tout le monde en danger alors qu' il y a un parking a 15 mètre de ma maison. Je crois inutile de fesser ma fille en revanche je suis d'accord pour sortir la boite a gifle pour les SS. Ma fille n'a pas besoin de fessées.

9. suire (site web) 31/03/2015

j'ai 47 ans ,lorsque j'étais enfant (adolescent) j'étais scolarisé à l'école de rugby de Surgères(Charente maritime) à cette époque on ne disait pas d'un enfant qu'il était hyper actif on disait qu'il avait besoin de bouger de se dépenser. Mon père avait trouvé juste de me trouver une occupation ou je pouvais éxister sans pour autant emmerder le monde , donc me voilà apprenti rugbymen .Celà me plaisait et je courrai sur les terrains de sport face à des gens pesant le double de mon poids ce qui me rendait plus calme pendait les heures de cours. Un jour j'ai voulu jouer les durs à cuire j'ai insulté un de mes camarades , je lui ai dit "ferme ta gueule gros pédé!!"Mon proff de sport monsieur Raimbaud, m'a mis une paire de giffles, je vous assure qu'en arrivant à la maison je n'ai rien dit à mon père de peur d'en prendre une deuxieme.,Evidement les temps ont changé, je ne crois pas à la violence , mais lorsque l'on est aimé par ses parents , quand on se comporte comme un ptit con un bon de coup de pied au cul ou une paire de giffles ça remet les idées en place.Merci monsieur Raimbaud*, merci papa. *Paul Rimbaud Professeur d'éducation physique et entraineur de rugby de l'école de rugby de Surgères , charente maritime.

10. suire (site web) 31/03/2015

PS si d'anciens joueurs de rugby de Surgéres de cette époque se souviennent , n'hésitez pas à me contacter . René-Sylvain Suire 1 ter rue du martin pêcheur 79250 Nueil les aubiers.(Années 79 à 83) Je comprendrai que les gens du cedif censurent mon témoignage , effectivement nous ne sommes pas sur un site d'anciens combattants :)) bon courage à tous

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×