Expertise psychiatrique judiciaire, un "Art" basé sur de l’à peu prés !

"Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j'ai mis toute mon affection"Un juge, un procureur de la République, prennent leurs décisions sur la base d'une expertise psychiatrique "commandée". L'évaluation des travailleurs sociaux et de la famille sont aussi pris en compte, cela sur des rapports tronqués, sur de la suspicion et une interprétation aléatoire mais certainement pas sur des faits vérifiés, comme on veut le laisser croire.

Dans le cadre d'une mesure éducative ordonnée par un juge des enfants, la qualification des griefs reprochés aux parents peut être établie par une expertise psychiatrique également ordonnée par lui.

Ces expertises sont fréquemment diligentées faute de faits concrets à reprocher aux parents, elles permettent donc au juge des enfants de trouver des arguments pour étayer les motivations du jugement par des phrases type qui reviennent souvent : paranoïaque, mégalomaniaque, personnalité de type border ligne, comportement psychopathique, trouble majeur des affects, trouble de la persécution, structure paranoïaque défensive, etc., or même un individu interné a moins de pathologie. Des expertises où un manque d'impartialité fait obstacle à une intégrité dans les faits relatés, en effet, elles s'appuient non pas sur une analyse personnelle mais sur les rapports précédemment produits pas les travailleurs sociaux incriminants les parents.

Hélas, l’expertise psychiatrique est un art plus qu’une science - point de normes ou de protocoles stricts qui définissent une bonne pratique. De plus, les expertises sont largement biaisées - elles évaluent des parents et des enfants mortifiés par la rupture des liens familiaux, pas leurs états antérieurs. Ainsi, une expertise bâclée en un quart d’heure permettra à un juge, en toute bonne conscience, d’arracher un enfant à sa famille pendant des années. Dans l’affaire d’Outreau, on a parlé d’expertises de "femme de ménage" ; nous sommes beaucoup à penser que certaines femmes de ménage sont plus consciencieuses que certains "experts".

Il conviendrait donc de permettre aux familles de produire des expertises auprès des psychiatres de leur choix, face à ces expertises sur commande. Le problème c'est que les expertises à titre privé non seulement coute chère, entre 400€ et 800€ mais elles ne sont pas prises en compte par les tribunaux.

Exemple tipique sont les juges des enfants qui, âpres que les parents leurs avoir remis un rapport d'expertise privée, disent que cela n'a aucun intérêt et ne sera pas pris en compte dans le dossier, et ils le posent sur le bureau sans le lire et seule leur expertise commandée a la légitimité à leurs yeux.

Voila la réalité !

Sos Parents Abusés : http://www.lepost.fr/perso/sos-parents-abuses/

---------------------------

Actuellement, dans les pratiques… tant en Belgique qu’en France et ailleurs… la grande majorité des "psy" sont incapables de déterminer qui ment et qui dit la vérité. Il y n’y a quasiment JAMAIS de confrontations entre les deux parents en conflits et les enfants. Chacun est "étudié" séparément en 15 ou 20 minutes, où les "psy" (pédopsychiatre, psychiatre, …) établissent leurs rapports.

Ce sont bien les mêmes constats : "l’expert "psy" n’ont pas de normes uniformes… et se trompent trop souvent" ! C’est bien l’une des rares professions qui exerce dans "l’à peu prêt". Si on travaillait comme ça chez les concessionnaires automobiles… beaucoup d’autos seraient en pannes graves !

En Justice familialiste, avec ces juges qui ne suivent aucune formation continue, qui ne connaissent pas les tenants et les aboutissants des situations litigieuses… qui prennent leurs décisions selon les rapports (trop souvent) tronqués de ces "psy" et (trop souvent) selon les allégations de ces "avocats menteurs".

Quand on analyse tout ce bric-à-brac… on n’en revient vraiment pas que cette justice familialiste est une "poubelle à ordures". Mais ce qui est le plus grave, c’est que tout le monde se plaint… mais personne ne bouge pour dénoncer ce que je viens d’écrire !

Non seulement nous devons dénoncer qu’un très grand nombre d’experts psychiatriques se trompent dans leurs expertises, mais que nous avons aussi des avocats menteurs... mais surtout des voleurs… car ils détruisent des familles, leurs revenus, et donc leur contribution à l'économie et à la vie.

Comment voulez-vous avoir une Justice familiale décente, avec tout ce bric-à-brac ? Voici le commentaire d’un de mes amis médecin :

"Si la psychiatrie, spécialement irresponsabilisée par son agrément judiciaire, était un "art", cela se saurait. Les experts échappent légalement à leur déontologie quand ils sont médecins : c'est donc au mieux l'art de l’esbroufe ! De tous temps, les psychiatres ont été les collaborateurs les plus zélés des pouvoirs qu'ils servent et qui les paient. Dans la plupart des expertises (dans toutes les expertises civiles) un médecin honnête reconnaîtrait qu'il n'a absolument pas à transformer des gens en déficients ou malades mentaux, sous prétexte d'aider le juge à faire semblant de prendre une décision qui serait basée sur des critères "scientifiques". On a fait des progrès dans le maquillage de l'asservissement, depuis l'inquisition !"

Michel Willekens

---------------------------

Qu’il doit y avoir d’avantage des bons experts, plus au moins dans son "Art", ce n’est pas là le véritable problème. Même un excellent psychiatre peut se rendre complice du système mis en place par l’État-providence et faire une expertise complaisante au détriment des parents et des enfants, uniquement en hommage de la "bienveillance" des institutions (s’il ne s’agit pas simplement d’une expertise "alimentaire"). Dans l’affaire d’Outreau TOUS les psys ont "constaté" des penchants pédophiles chez TOUS les accusés pourtant innocentés ensuite sans exception. Et les juges qui sont parfaitement au courant que les expertises sont quasiment toutes arrangées "selon", n’autorisent pas en règle générale les contre-expertises. Ceci témoigne que d’une chose – que dans l’esprit des fonctionnaires les services d’Etat n’ont jamais tort même quand ils sont dans le faux (c’était l’un des slogans majeurs dans l’ex bloc communiste – le Parti a raison même quand il a tort) et ils ne sont pas du tout intéressés d’établir la vérité une fois les SS (les se(r)vice sociaux) intervenus. C’est ce raisonnement autoritaire et abusif qu’il faut combattre – les experts ici ne sont que des "servants de la cause" dont le discours va dans le sens de la volonté manifestée par les magistrats. Pour peu qu'ils soient adeptes du système pervers et la boucle (arbitraire) est bouclée.

Boris Tanusheff  (voir aussi : http://asso-cedif.e-monsite.com/pages/magistrature/expertises-judiciaires-psy.html)

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Mme cordier Patricia 29/02/2012

Je tiens à répondre à ce texte sur les spy , nous venons mon époux et moi meme de subir une expertise spychologique afin d'avoir juste le droit de voir notre pt fille , car notre fils a mis fin à ses jours , je suis écoeurer de la façon dont ce rapport à été écrit avec des passages qui sont faux , j'ai toutes les preuves que ce que ce spy a dit est faux , j'ai juste la sensation que ce spy a pris 2 puzzles et qu'il n'a pas su les remettre dans l'ordre en marquant n'importe quoi , c'est une horreur et lorsque je lui ai dis , sa réponse a été " j'ai du me tromper " et tout expliquer serais trop longt , je reprend donc ce que vous avez écrit et qui me semble correct mais qui oserait dire le contraire à ces personnes qui en jugeant des parents ou grands parents détruisent toute une famille , sans se soucier du mal qu'ils laissent dérrière eux..................

"la grande majorité des "psy" sont incapables de
déterminer qui ment et qui dit la vérité. Il y n’y a quasiment JAMAIS de confrontations entre les deux parents en conflits et les enfants. Chacun est "étudié" séparément en 15 ou 20 minutes, où les "psy" (pédopsychiatre, psychiatre, …) établissent leurs rapports.

Ce sont bien les mêmes constats : "l’expert "psy" n’ont pas de normes uniformes… et se trompent trop souvent" ! C’est bien l’une des rares professions qui exerce dans "l’à peu prêt". Si on travaillait comme ça chez les concessionnaires automobiles… beaucoup d’autos seraient en pannes graves !

En Justice familialiste, avec ces juges qui ne suivent aucune formation continue, qui ne connaissent pas les tenants et les aboutissants des situations litigieuses… qui prennent leurs décisions selon les rapports (trop souvent) tronqués de ces "psy" et (trop souvent) selon les allégations de ces "avocats menteurs".

Quand on analyse tout ce bric-à-brac… on n’en revient vraiment pas que cette justice familialiste est une "poubelle à ordures". Mais ce qui est le plus grave, c’est que tout le monde se plaint… mais personne ne bouge pour dénoncer ce que je viens d’écrire ! Si j 'écris c'est que ce rapport n'apporte que des erreurs et des jugements qui ne sont pas vrais , comment peut-on connaitre des personnes en les interrogeant une heure , bravo à ces spy qui ne cherche pas à savoir ou se trouve la véritéé , et qui laisse dérrière eux des personnes desespérer ..........

2. CARPENTIER 18/01/2013

Bonsoir,

Ce sujet m'intéresse particulièrement, d'une part mes déboires dans l'affaire familiale qui concerne ma fille et moi depuis 8 ans est imprégnée du pouvoir de la psychiatrie qui est une pseudo-science destructrice dans tous les domaines de la société. La psychiatrie s'est immiscée dans tous les domaines de la vie.En grande majorité la médecine généraliste a également emboîté le pas à mon grand regret car ils n'ont que des connaissances sommaires de cette science inventée de toute pièce, mais par leur nombre ils contribuent à,détruire l'humain alors que leur rôle est de soigner. La grande majorité des psychiatres ne sont ni docteur ni expert, ils ne sont que charlatans, leur science ne repose sur aucune base médicale....Bref vaste sujet.

Revenons à nos moutons, cette pseudo-science s'est immiscée dans la justice en générale et dans les affaires familiales en particulier, quoi de plus idéal pour eux car ces affaires concernent très souvent nos enfants, l'avenir de l'humanité...

Leurs diagnostics sont subjectifs donc aléatoires et ils ont l'art de les orienter vers l'objectif qu'ils souhaitent atteindre...

3. seguin-vilaysack 29/11/2013

Bonjour...cela me rassurerait presque d'avoir appris que les expertises psy ordonnées par la justice de mineurs sont biaisées, puisqu'il y a quelques années, nous avons dû en subir une. Résultat : notre enfant (alors âgé de huit ans) doit aller en Clis, je (le père) serait schizo (pourquoi ? est-ce parce que je défendais l'instruction à domicile ? ou parce que je suis chrétien ?), et la mère (qui se disait non convaincue par l'instruction à, domicile, aurait été jugée 'normale'-?-). La justice s'est servie du rapport commandé à l'expert pour nous contraindre à mettre nos enfants en Clis...Au moment de l'expertise notre enfant était déjà contraint par la justice à être suivi en hôpital psy, parce qu'il ne se serait pas adapté à l'école. L'expert a interrogé notre enfant séparément de nous, sans s'occuper aucunement de nos méthodes pédagogiques (car tout avait été fait pour nous empêcher de l'instruire à domicile). De toute manière, nous avons été obligé d'accepter cette expertise sous menace de placement de l'enfant. Il est vrai que l'expertise a été ordonnée, comme, selon vos propos, c'est souvent le cas, dans le but de poursuivre les mesures d'AEMO, ordonnées par la justice.
Je ne savais pas à l'époque que les expertises étaient orientées...(mais comment le prouver ? Puisque l'expert ne nous envoie pas son rapport, seule la justice le reçoit). L'expert choisi, dont je ne connais pas les compétences en dehors des expertises judiciaires ordonnées, se nommerait Berger et exercerait dans un service hospitalier à Saint-Etienne dans la Loire (42). Nous habitions alors et toujours dans le Puy-de-Dôme...Pourquoi avoir choisi un expert relativement géographiquement éloigné ?
Depuis la justice nous contraint, sans doute sur la base de cette expertise tronquée, à accepter toutes les mesures qu'elle prend...?
Que faire ?

4. suire (site web) 19/03/2015

Bonjour,ma compagne et moi sommes en conflit avec l'ASE de Bressuire (79)plus
nous combattons plus ils deviennent féroces. La seule personne en qui j'avais confiance c'était la psychologue. Jolie femme , jolie voix des yeux merveilleux. Ma compagne continue de m'alerter en me disant fais attention à Elle, elle n'est pas saine. Ce matin la jolie psy me téléphone pour que ma compagne suive une thérapie,je lui explique que Gwladys ne veut pas en entendre parlé et que sa souffrance vient des exactions commises par les gens de l'ASE.Puis la discussion s'envenime et lui cite quelques chiffres.A ce moment là la psy perd le contrôle devant mes arguments ,elle s'énerve et elle raccroche.Je sent que je lui ai fait mal et comme je n'aime pas blesser les dames je décide de lui écrire ,elle aura la lettre demain sur son bureau.
La lettre
Madame j'ai été très peiné de votre réaction ce matin au téléphone.Déçu aussi parce que j'ai pu constaté que vous n'êtes pas très psychologue et vous vous énervez très facilement lorsque l'on vous parle de sujets qui touche à l'argent de l'ASE.Je pense que vous culpabilisez. Apparemment cela engendre une souffrance ,vous devriez en parler et je préconise une bonne thérapie.Si vous avez des enfants méfiez vous des agents de l'ASE car ils prétendront que parce que vous vous faites soigner c'est que vous allez mal. instabillité émotionelle par exemple.ON connait des cas ou l'ASE a kidnappé des enfants pour moins que ça.Madame la psychologue,je connais un truc pas cher même gratuit,le soir avant d'aller dormir on passe avant dans la salle de bain,regardez vous dans la glace et pensez à tout les enfants que vous avez arrachés au bras de leur maman.Je vous assure que c'est un remède qui fonctionne et qui ne côute rien à la sécu.Bien sûr pour que ça marche il faut être très courageux car on ouvre des portes derrière lesquelles se cachent des vilains diablotins.Vous les connaissez bien ces diables puisque c'est vous qui les y avez cachés.Bon courage et si vous avez besoin d'aide , n'hésitez pas à me contacter je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour vous aider .Rassurez vous , je n'en parlerai pas à votre hiérarchie.
René-Sylvain Suire Nueil les Aubiers (79)

Ajouter un commentaire

 

Logo Cedif

Créateur et administrateur / Responsable éditorial : Boris Tanusheff

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site