Zone interdite Familles d'accueil

Auteur  
# 25/04/2011 à 00:57 SOS Parents Abusés (site web)
Reportage diffusé le 24 Avril 2011 sur M6

Image

Katia, invitée de Mélissa Theuriau
Elle est encore toute retournée de sa rencontre avec Mélissa Theuriau sur le plateau de Zone interdite de la chaîne M6, ce mardi. Katia Colloca, dynamique et souriante Bagnolaise a en effet été contactée par la production de l'émission pour venir témoigner sur son métier : famille d'accueil.
« Le tournage a eu lieu en 2009 », se souvient la pétillante quadragénaire. Les journalistes de la chaîne nationale avaient alors contacté le conseil général du Gard afin d'obtenir des autorisations et des contacts pour tourner un reportage sur une famille d'accueil recevant des enfants placés.

Image

Encore une fois un reportage qui généralise le statut des parents sur le motif de placement de leur enfants, violent, alcoolique ou négligence éducative. Parfois ce sont les parents qui demande l'aide, c'est exact mais on les enfonces au lieu de les soutenir. Mais on oubli de parler des abus de placement qui représente plus de la moitié des enfants placés.

Quand au salaire pour quatre enfants, cela ne comporte pas les aides additives, comme l'habillement entre 50 et 100 € par mois et par enfant suivant l'age, les aides financières, comme certaine charge a la vie courante, donc ses 4000€ sont loin d’être plafonnés. A Savoir, que le conseil général perçois par enfant chaque mois plus de 6000€, détail dans le rapport de la cour des comptes d'Octobre 2009. Sans parler des enfants accueilli dans certaine famille et qui ne mange pas la même chose qu'eux par souci d'économie.

Quand à la venue régulière d'une représente du conseil général pour contrôler une assistante familiale, cela est une ineptie organisé par l'ASE spécialement pour ce reportage, car ils n'ont pas le temps ni le personnel déjà pour s'occuper des familles biologiques, qu'ils ne reçoivent qu'une fois par an dans le cadre d'un suivit, qui devrais normalement être régulier chaque mois, alors encore moins contrôlé leur assistante familiale. Puis le non respect de la réforme du 5 Mars 2007, sur divers article comme pour le projet de l'enfant jamais construit et obligatoire pour préparé un retour de l'enfant avec ses parents. Un projet qui doit être fait en commun avec les parents , les intervenants et validé par le juge.

Pour le suivit de ça scolarité, ils oubli volontairement les parents biologiques de leur transmettre les bulletins scolaire, dossier d'inscription et tout suivit de cette scolarité, malgré l'autorité parentale maintenue, alors que cela est une obligation, puis les coups de téléphones non respecté par la famille d'accueil, ou il ce font appelé maman malgré une interdiction du juge, après l'on vous parle de lien maintenue avec les parents, encore du grand n’importe quoi.

Empêcher les parents de voir leur dossier d'assistance éducative, qui va a l'encontre de l’accès aux dossier administratif de la loi
n°78-753 du 17 juillet 1978 "le droit de tout citoyen d’accéder aux informations le concernant détenues par une administration ou un service privé assurant la gestion d’un service public" prétextant une judiciarisation de ces documents alors que les documents reste administratif même après une mesure éducative décidé par un juge.

Et arrivée a leur 18 ans les enfants sont lâchés sans leur affaire offert par leurs parents et celles payé par le conseil général, 40% sans projet ni travail et aurons bien du mal a se sortir de ce statut de SDF, coupés volontairement des liens avec leurs parents et la il faudra un miracle pour qu'ils puisse sortir de cette galère.

Pourquoi autant de secret autour du travail de la protection de l'enfance, qu'ont ils a cacher en s'opposant a la lecture de leur rapport fait au juge, encore une contradiction a la loi du 5 mars 2007. Franchement vous pouvez interroger les parents, vous verrez que cette assistante familiale est loin de représenter une majorité de ce que vivent au quotidien les parents abusés.
Répondre à ce message

 

Logo Cedif

Créateur et administrateur / Responsable éditorial : Boris Tanusheff

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×