temoignage

Auteur  
# 25/03/2013 à 10:03 angele
Anonyme le 25/03/2013 0959
Je vis la même chose, depuis décembre 2011.Et je me bat aussi au quotidien pour que ma fille de 15 ans maintenant revienne à mon domicile.ma fille n'a pas été placée suite à dénonciation, mais il n'y a paseu d' enquéte réele autour de sa mini-fugue,il y a eu des erreurs dans les procès verbaux et les rapprts fournis aux magistrats (comme avoir ecrit que c' est ma fille et non moi qui ai alerter la gendarmerie; ou que mon appartement était bordelique, alors que mon etendage bancal etait tombé et que mon lit était défait, sans parler de la façon dont ils m'ont molester verbalement, arrivant après que ma fille ai regagné mon domicile.)
depuis, j' ai été condamnée a 5 mois de sursis et 2 ans de mise à l'épeuve alors que j'avais fourni des preuves et témoignages écrits, et des pistes sur les raisons de la fugue de ma fille qui n'ont pas été approfondies.
Aujourd’hui, ma fille vit un mal être au foyer et elle s'est "scarifiée" les veines...2 fois de suite a un mois d'intervalle... avec des rasoirs provenant du même paquet, et au foyer.la première fois, elle est restée 3 semaines à l'hopital...son père n'a pas put la voir à l'hopital, nil' avoir au téléphone, alors qu'il n'est pas censé avoir de restrictions de visites.
Et tant d'autres choses,comme la façon de me parler parfois des éducateurs, ou encore les choses pour l'école qui sont faites au dernier moment.etc....j' ai d'ailleur pris l'habitude de tout noter dans un carnet, et depui peu, j'enregistre mes conversations avec l'ase et le foyer souvent sur dictaphone, même si ça n'a pas de valeur, car on déforme mes propos trop souvent, et le chef des éducateurs m'a envoyer un courrier odieux disant que je montais la tête à ma fille contre les éducs, que je contestais toujours tout alors que j'ai essayer d'alerter l ase par un courrier recommandé suite au premier passage à l'acte de ma fille, qui était un appel au secours face à son mal être au foyer. je vais finir de rédiger une lettre au juge pour enfants, et une lettre de reponse a celle du chef dess éducateurs.J'en suis à me demander si apprès celà je ne vais pas lacher prise au niveau des courriers, qui me semble etre du vent face a une institution qui ne sait pas se remettre en cause.
Jai entendu parler de l'IJAS, quelqun pourrait t il m'en dire plus sur celà, c'est dur.
Répondre à ce message

 

Logo Cedif

Créateur et administrateur / Responsable éditorial : Boris Tanusheff

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site