Comportement de l'ASE a étudier !!

Auteur  
# 12/07/2011 à 21:21 SOS Parents Abusés (site web)
Image
Je vous propose une annalyse comportemental, car il me semble qu'une certaine catégorie on besoin d'une grande remise en question.


Comportement des institutions de protection de l’enfance pré supposer a mettre les enfants à l’abri, de qui ? De Quoi ? Le système casse les enfants plutôt que de trouver une formule pour les maintenir au sein de la cellule familiale. Lorsque l’on place des enfants en famille d’accueil il ne faut pas qu’il soit trop bien, que ses enfants ne puisse pas s’attacher aux familles d’accueil, ses enfants se retrouvent baladés de famille d’accueil en famille d’accueil ou foyer, surtout lorsqu’ils s’aperçoivent que l’enfants a un peut trop de bien être.

Comment maintenir un lien avec les parents lorsque les enfants sont placés à des centaines de kilomètres des parents, car l’idée de départ des travailleurs sociaux n’est pas de trouver une famille d’accueil proche du domicile des parents, bien au contraire.
Quand on pense que dans le programme des assises de la protection de l’enfance de 2010 à Marseille était inscrit « comment retisser le lien », des assises faite seulement pour les institutions et faire de l’auto congratulation, ni la paroles des enfants, ni celle des parents, n’a eu ça place, des assises digne d’une grande messe, ou chacun fait l’éloge de ce qu’il fait dans ça profession et se donner les raisons d’être et de continuer a fonctionner de la même façon.
Encore une fois on parle à la place des absents !! Quelques professionnels quitte la profession ne voulant pas cautionner de tel abus.
Image
Qu’est ce qui est fait concrètement par les travailleurs sociaux pour recréer le lien, dans leur discourt dans des réunion ou ils utilise des termes de ce type, on s’aperçois que dans la réalité ils gèrent le quotidien et encore seulement dans les grandes ligne. Tous cela ne reste que de la théorie mais jamais mis en pratique, ils cassent le lien, surtout lorsqu’ ils empêchent les parents de voir leurs enfants sous prétexte que c’est pour le bien de l’enfant. Il serais temps de demander a l’enfant avant de décider ce qui est bien pour lui et non de lui imposer, surtout si il est demandeur pour voir ses parents, et surtout si il n’a pas encore été victime d’aliénation de ses pros, quelque soit la raison pour la quelle il a été retirer de sa famille.

Ce qui est des plus choquant dans l’attitude de l’ASE c’est le fliquage permanent des familles, en ouvrant systématiquement les courriers, et encore !! quand ils sont remis au destinataire « enfants ou parents » car le courrier n’atteindra jamais son but et reste une chose rare.
Même si il y a de temps a autre des contrôles sur les foyers de l’enfance et familles d’accueil celle si sont averti avant le passage, donc cela leur laisse le temps de mettre tout en ordre, que le l’ASE considère que tout va bien, que chacun fait bien son boulot, et que chacun garde ça paye, car cela est un vrai bisness, étant donner que certaine famille d’accueil héberge plusieurs enfants.
Il faut aussi savoir que les contrôles des structures d’accueil d’après la cours des comptes est effectué une fois tous les 25 ans, ce qui laisse de beau jour pour continuer a faire n’importe quoi dans ces endroits avec les enfants.

Image
Plus on avance dans le temps, les années passe et rien ne change, on ne fait que changer les étiquettes et l’on ressort le même produit, dans les PMI il y a des logiques de quota et pour légitimé l’existence sur un secteur, et bien il faut faire remonter « X » cas et a un moment donné il y a des situations qui vont être pointé du doigt et stigmatisé alors qu’a coté de ça il y aura des situation bien plus dramatique et sur les quel tout le monde va fermer les yeux.
Et ce n’est pas parce qu’une famille a des difficultés social et financières que les enfants sont mal élevés et n’on pas les besoins primordiaux et manque d’amour, non, cette amour dont ont les a privés de façon brutal en les séparant du cocon familiale.

Depuis les année 70 les travailleurs sociaux ce sont arranger a placer les enfants hors institution et les placer en familles d’accueil comme main d’œuvre bon marcher chez par exemple des agriculteurs et cette politique la existe toujours car les institution coûte chez et il faut rémunérer le personnel administratif, l’équipe éducative, un psychiatre ou psychanalyste, c’est pour cela que régulièrement des institutions s’insurgent des baisses de budget.
Pour légitimé les placement l’ASE vas trouver des problèmes la ou il y en pas, et on ne peut pas dire qui y a envie de maintenir les enfants au sein de leur famille biologique, la réel prévention n’existe pas, car un enfant aujourd’hui comme chacun le sais va être retiré au parent sur simple dénonciation ou par un complot,"car on peut l’appeler ainsi", par divers acteur sociaux pour retirer un enfant, voir la fratrie complète, car il y aussi des cas ou l’on retire seulement un enfant de la famille alors qu’il y a de nombreux autres enfants. POURQUOI ?
Image
Ce qui est aberrant c’est que toute ses décisions sont prise a huit clos, ce sont des réunions interne, et a l'abris de tout regard extene, que l’équipe éducative avec le pédo spy ou il vont évoqué chaque situation et selon l’actualité du moment il ferons un focus sur une situation et aura pour effet de provoquer des ravage sur les familles sans aucune considération des professionnels.

Une autre aberration lorsque qu’il y a une expertise psychiatrique sur une famille, le praticien prend lecture de tout le dossier complet, alors ce que l’on crois être chez un psy avec une attitude bienveillante, n’est alors que du faux semblent, je ne vois pas comment cette expertise peu être impartiale après avoir été imprégné au préalable de toutes les informations qui on permis de constituer un dossier sur une situation. Le diagnostique ce vois quelques peut faussé, étant imprégné du motif de placement. En sachant que ses praticiens sont choisi d’avance et payé par les tribunaux et ne laisse pas libre choix aux familles, tout ça va a l’encontre d’un rapport complètement impartiale.

Lorsque que l’on retire un enfant à ses 5 ans, voir à la naissance et qu’il reste placé jusque ses 18 ans voir plus, et sous le couvert du secret professionnels les dossier suivrons les personnes a vie et lorsque les familles font trop de bruit autour de ce scandale les dossiers aurons une fâcheuse tendance à disparaître. Cela reste un commerce pour faire vivre une catégorie de personne et dont la marchandise est l’enfant, un objet pour légitimé l’existence d’une structure. Parler au nom de l’enfant, sont bien être, qu’est ce que cela veux dire, mais justement ça parole n’est jamais entendu, ou détourné comme cela arrange.
Image
Aujourd’hui on ce demande qui a légitimité pour faire des signalements, des signalement au nom de quel critère, quel vont être les indicateurs et les indices qui vont prouver que l’enfant est en maltraitance, qui a les compétences pour révéler qu’un enfant est en difficulté, à par choisir des stéréotypes comme il en existe plein et qui continu a courir et qui va dire que tel profil de famille serais en difficulté. Et c’est comme cela que l’ASE trouve des indices la ou il y en a pas.

Quel est la formation des gens qui sont supposés s’occuper des suivis et toutes les institutions privés, qui ne sont contrôlé par personne et ils créer des espaces qui sont supposés mettre en action des directives mais il n’y a pas de cahier des charges ou il aurais des items d’évaluation a des résultats, la seule chose qui est prise en considération est le résultat financier, les quotas, si il ne peuvent accueillir que 100 personnes il vont s’arranger d’en accueillir 110 pour légitimer une augmentation de budget l’année suivant.
Image
Et au nom du sacro-saint secret professionnel, l’ASE cache la vérité à ceux qui sont directement concernés," les parents", et à coté de cela les dossiers circules d’une institution à une autre et a des personnes qui n’on pas forcément les compétences a avoir accès à ce type de dossier, sans parler des informations qui transite par téléphone et des connivences entre service et justice qui nuis au bon fonctionnement et au manque d’impartialité encore une fois.
La corruption dans le secteur du social est de mise à nos jours et il serait temps qu’une instance indépendante contrôle tout cela.
Image
FICHES DE RECUEIL D’UNE INFORMATION
PREOCCUPANTE
http://www.loire-atlantique.fr/upload/docs/application/pdf/2010-03/imprimeficherecueilinfopreoccu_fev09.pdf
.

http://www.ac-nice.fr/ienvence/sitecirco/file/aides/Fiche_information_preoccupante.pdf
.
http://cic-la-ferte-bernard.ia72.ac-nantes.fr/IMG/doc/fiche_de_transmission_d_une_ip.doc
# 03/04/2012 à 20:00 Laure FamillenDanger (site web)
Le placement d'enfants dans l'histoire
[url][/url]http://sosfamillendanger.e-monsite.com/pages/le-placement-d-enfants-dans-l-histoire-laure-famillendanger-2.html



Il faut savoir que l'enfant placé a une histoire bien à lui,dans le temps,j'ai justement écrit un article très grand qui relate l'histoire entière de l'enfant placé à travers l'histoire,et si j'en crois mes recherches,les assistantes sociales de l'ASE connaissent certains brèches de cette histoire,car suite à mes recherches,il semble que l'ASE reproduisent les faits du passé dans le présent,et comme peu de personne connaissent la vérité,elles en profite en ayant pris soin de créer une liste d'informations préoccupante lors des signalements,le même style que les psychiatres dont le mot veut dire homme médecin de l'âme,dont eux ont un recueil qui se nomme Le DSM, acronyme anglais de Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux,donc comme vous pouvez le comprendre 3 institutions semblent diriger les citoyens : Les services sociaux de l'Aide Sociale à l'Enfance,avec leurs tableaux d'informations préoccupantes lors des signalements , la Justice avec leurs magistrats (JE+JAF) usurpent leurs droits en plaçant abusivement des enfants,au grand bonheur de certaines assistantes familiales en manques d'enfants recherchant par la même occasion l'adoption plénière....Et bien sur à ne pas oublier la cerise sur le gâteau,les Psychiatres avec leurs Le DSM, acronyme anglais de Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, N'importe quelles mamans à qui l'on retire son enfant vas perdre pieds,se débattant avec cette justice à double tranchant....C'est ce qu'on appel aussi la triple peine,les SS vous prennent votre enfant,avec la complicité des juges pour enfants,et évidement,on vous ordonne de voir un psychiatre,vous refusé,dans bien des cas on vous bloque les visites,mais on parle de vous comme une bête de foire,un Eléphan-man,attardé mentaux car on vous a pris vos enfants sur un signalement fait au parquet. Vous voyez tout s'emboîte comme un puzzle!! mine de rien!!
Répondre à ce message

 

Logo Cedif

Créateur et administrateur / Responsable éditorial : Boris Tanusheff

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×